Du rouge pour Milady

Aime comme Milady de Aime comme Marie

– AIME COMME MILADY –

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette robe, dès sa sortie. Aime comme Milady de Aime comme Marie était la robe Mystère de l’édition 2018.  Le principe est le suivant : tu achètes un patron que tu ne connais pas encore, on t’indique le métrage et le tissu adéquat, puis tu découvres le vêtement en le montant grâce aux indications fournies semaine après semaine.

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Je n’avais pas participé à cette édition, mais j’avais complètement craqué lors de sa découverte.

Une robe longue de printemps, avec un joli col arrondi, tout en simplicité et en douceur, tout ce que j’aime.

Mais tu t’en doutes, c’est pareil pour toutes les couturières, les projets s’entassent, les listes d’envies s’allongent et Aime comme Milady a dû attendre jusqu’à maintenant.

– UNE POINTE DE DÉCEPTION-

Autant te mettre de suite dans l’ambiance, si je suis vraiment honnête, je ne suis pas ravie de ma cousette, à tel point que je ne sais toujours pas si je vais la porter.

Alors oui, les photos rendent plutôt bien. C’est le but et puis la robe en elle-même est bien réalisée. Ce qui cloche c’est moi …

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Explications : je porte mes jupes longues sur les hanches ou juste au-dessus, c’est comme cela que je me sens bien. Je fais donc la même chose avec les robes longues ; j’aime avoir la ceinture au niveau des hanches et pas sur la taille. Ça me rapetisse le buste.

Or, la ceinture de Aime comme Milady est parfaitement positionnée sur la ligne de taille. J’aurai dû prendre en compte ce “détail” et je m’en veux d’avoir omis l’adéquation coupe/morphologie.

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Je le redis, cela n’a rien à voir avec le patron ! Et puis je ne m’avoue pas vaincu puisque j’aime toujours beaucoup ce modèle. Je vais juste bidouiller un peu pour descendre la taille. 

Bref, aparté fait, sujet clos !

-MA VERSION DE MILADY-

J’ai apprécié coudre Aime comme Milady. C’est un modèle simple, avec relativement peu de pièces et deux « difficultés » : le zip invisible et les fronces de taille. Mais je la trouve vraiment accessible aux débutants, avec du temps et de la patience.

Je l’ai réalisé facilement et plutôt rapidement pour une robe longue, en faisant attention de bien faire concorder mes ceintures en posant le zip. J’ai raccourcie les manches, souhaitant la porter un peu plus longtemps dans l’été et, bien sûr, le bas aussi.

La seule modification effectuée est une modification que je réalise assez souvent avec les patrons Aime comme Marie : j’ai créé les parementures dos et devant pour la propreté du col. Il est indiqué la pose d’un biais mais je trouve que ça rigidifie trop le col … et puis j’aime bien les parementures.

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Pour le tissu, c’est un chambray rouge, tirant vers le rose, provenant des Coupons de St-Pierre … peut-être un peu trop rigide pour mon projet.

-BRODERIE-

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Eh oui ! C’est le détail dont je suis plutôt fière, même si je l’avoue, je n’ai pratiquement rien fait !

Pour la première fois depuis que j’ai ma machine, j’ai (enfin) utilisé un des quelques points de broderie qu’elle possède … et j’aime beaucoup le rendu … J’ai envie d’en mettre partout maintenant et aussi de me mettre des claques pour ne pas l’avoir utilisé avant.

C’est encore un plus dans la personnalisation de son vêtement !

Aime comme Milady de Aime comme Marie

Bref tu l’auras compris, mon avis est mitigé mais je compte bien revenir à la charge d’ici un moment …